lundi, mars 25, 2019
regard des autres comment lutter
lifestyle

Je pense donc je suis : comment le regard des autres impacte nos vies

Heyyy,

Aujourd’hui, j’avais envie de vous faire un petit billet d’humeur sur quelque chose dont j’ai souffert pendant des années, et dont je souffre encore, malgré l’entrée au lycée. Vu que je sais je suis loin d’être la seule, j’ai décidé d’en faire un article!

Aujourd’hui, donc, je vais vous parler du regard, du jugement des autres, et de l’impact qu’ils ont sur nos vies.

J’espère que cet article vous plaira!

Je ne m’intéresse qu’aux qualités des gens. J’ai moi-même des défauts alors comment me permettre de juger ceux des autres.

Gandhi

C’est par cette citation extrêmement juste que j’ai décidé de commencer cet article. En effet, dans notre vie de tous les jours, nous croisons des gens qui passent leur temps à juger les défauts (et parfois mêmes les qualités) des autres, alors qu’eux mêmes sont loin d’être parfaits. Ce sont justement ces gens-là qui sont parfois responsables de nos complexes, de blocages… En résumé, le regard des autres sur nos vies peut aller jusqu’à nous la pourrir.

Moi face au jugement : mes années collège, une épreuve

Même si, durant mes années collège, j’ai vécu de très bons moments, j’en ai également vécu des beaucoup moins agréables, et surtout, pendant quatre ans, j’aurai été complexée en permanence par une seule chose: le regard des autres.

Les années ont passé, la 6ème a laissé place à la 5ème, et ainsi de suite jusqu’en 3ème. Plus le temps passait, plus je me refermais sur moi-même, osant de moins en moins dire ce que je pensais, osant de moins en moins montrer qui j’étais réellement. J’ai complètement perdu confiance en moi, et même si j’avais mes amis à mes côtés, il y avait toujours ces gens qui se permettaient de juger pour tout et n’importe quoi. J’avais beau me dire qu’il fallait que je n’y prête pas attention, j’ai toujours été assez émotive, et je prends souvent des choses sans importance très à cœur.

Il faut dire qu’au collège, beaucoup avaient l’air de prendre la cour de récré pour une jungle, où il devait y avoir un lion avec tous ses courtisans autour. Ainsi, lorsqu’on montrait la moindre différence par rapport à ce groupe dit « de référence » ou qu’on leur montrait qu’on ne voulait pas les suivre, les insultes et les remarques blessantes se mettaient rapidement à pleuvoir. Une vraie anarchie!

Bien évidemment, j’ai légèrement caricaturé la chose, mais je dit bien légèrement. Dans certains cas, c’était même exactement la situation que j’ai décrite ci-dessus.

Avec mon entrée au lycée, j’ai remarqué que les gens jugeaient beaucoup moins et laissaient les autres vivre leur vie comme ils l’entendent. Ainsi, après quelques mois, j’ai commencé à vraiment me lâcher et à dire que ce je voulais, quand je voulais, sans craindre le regard des autres. Bien évidemment, il y en a encore pour critiquer et juger les moindres faits et gestes des autres. Mais vous savez quoi? Je m’en fous. Je m’en fous, pour la simple et bonne raison que je connais à peine ces gens, et que leur avis ne m’intéresse pas. Le lycée m’apprend justement à faire le tri entre les gens qui en valent la peine, et ceux dont je me contrefiche. Et honnêtement, c’est tellement agréable, de sentir que l’on peut faire ce qu’on veut sans se soucier de l’avis des autres.

Comment le regard des autres a un impact sur nos vies?

A force de se sentir sans arrêt jugé, on perd confiance en soi, ce qui a de nombreuses répercussions sur notre quotidien.

Dans nos relations, tout d’abord. Lorsque l’on a peur du regard des autres, comment être soi-même lorsque l’on rencontre de nouvelles personnes? Je me le demande bien. On a peur de montrer qui nous sommes vraiment, de donner notre avis sur tel ou tel sujet… Ce qui, au bout d’un moment, peut nous amener à nous refermer sur nous-mêmes, et à perdre confiance en nous.

Cette perte de confiance due au regard des autres peut également avoir des conséquences sur notre travail, que l’on soit étudiant (au sens large du terme) ou professionnel. En effet, un exemple tout bête : comment prendre des initiatives lorsqu’on se met à douter de ses capacités? Ou encore, comment ne pas se mettre à paniquer devant un DS lorsqu’on ne sait plus vraiment ce que l’on vaut? Des exemples de ce type, il y en a plein, et cette perte de confiance peut effectivement avoir de nombreux impacts sur par exemple la qualité de votre travail.

Et puis, de manière générale, lorsque l’on perd confiance en soit, on ose moins. Et c’est ainsi que l’on peut passer à côté de bons moments, d’opportunités, et de plein d’autres choses…

Breeff, vous l’aurez compris, le jugement des autres est la cause d’une perte de confiance en soi plus ou moins importante suivant les personnes, mais qui a de nombreuses conséquences sur nos vies.

Yes, we can : lutter contre le regard des autres n’est pas impossible

Même s’il n’existe pas de technique magique pour se détacher du jugement des autres, il existe quelques astuces à mettre en place pour travailler sur soi-même.

Tout d’abord, positivez : si vous êtes une personne qui a tendance à être un peu pessimiste, forcez-vous à voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide. Cela peut paraitre tout bête, mais voir la vie du bon côté aide à s’affirmer, notamment face au regard des autres.

Si vous complexez physiquement, il faut absolument que vous vous acceptiez comme vous êtes. Vous pouvez, par exemple, faire une liste de tout ce que vous aimez chez vous. Vous allez peut-être trouver que cela fait un peu narcissique, mais l’objectif n’est pas de s’aimer plus que tout au monde, juste de s’accepter comment on est. En effet, on dit souvent que lorsqu’on se trouve beau/belle, les autres le sentent et osent moins faire des remarques et vous juger. Car s’accepter comme on est, c’est prendre de l’assurance, arrêter de marcher en trainant les pieds et en regardant par terre, mais plutôt se tenir droit, la tête haute… Bref, montrer aux autres qu’on sait ce qu’on vaut et que leurs critiques nous passent au dessus.

Sortir de sa zone de confort est aussi un très bon moyen pour reprendre confiance en soi et s’affirmer. Osez, allez de l’avant, réalisez vos rêves les plus fous… Bref, sortez de votre zone de confort! Vous serez forcément fier de vous par la suite, et vous reprendrez petit à petit confiance en vous!

Que des astuces toutes bêtes, qui peuvent pourtant sur le long terme vous changer la vie!

Pour conclure cet article, juste une chose : qui que vous soyez, vous avez forcément des qualités que les autres n’ont pas. Arrêtez de complexer, de vous accrocher au jugement des autres, qui ne sont là que pour vous embêter, vous empêcher d’avancer… Soyez vous-même, positivez, osez… La vie est à vous, et personne n’a le droit de vous la rendre moins belle!

Voilàà, cet article est à présent terminé! J’espère qu’il vous a plu!

Et vous, avez-vous déjà souffert du regard des autres? Quel impact a-t-il eu sur votre avis? Qu’avez-vous pensé de cet article? Dites-moi tout ça en commentaire?

En attendant, je vous souhaite à tous et à toutes une très bonne journée!!

Forever Coconut


Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “Je pense donc je suis : comment le regard des autres impacte nos vies

  1. totalement d’accord avec toi, on sera toujours le con de quelqu’un alors autant être soit même et apprendre à ne pas se laisser bouffer par ce que pense les autres. Je trouve ça super que tu écrive sur le sujet car adolescence est une période difficile et c’est important de dire aux personnes qui passent par là que ça ne va pas durer. Avec l’âge on se fiche complètement de ce que les autres pensent et d’ailleurs les gens jugent beaucoup moins et sont moins salauds entre eux qu’au collège en grandissant… Comme tu dis au lycée ça va déjà un peu mieux, puis une fois adulte tout ça est oublié… Et vers la trentaine on s’en fout complètement et c’est encore plus agréable! Alors à tous ceux qui passe par là tenez bon!!

    1. Merci pour ton commentaire, tu as tout compris 🙂 Oui, notamment au collège, s’affirmer face au regard des autres est extrêmement compliqué, et pour reprendre confiance en soi après, bonjour la galère! Rien que le fait d’être au lycée m’a fait l’effet d’un grand bol d’air, et comme tu le dis, ça va aller en s’améliorant 🙂 Très bonne journée à toi 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top